Extremilsim


[REVIEW] Réchaud à alcool "P3RS"

Partagez

sKaru

Messages : 10
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 42
Localisation : SGDB - 91

[REVIEW] Réchaud à alcool "P3RS"

Message par sKaru le Lun 10 Juin - 15:06

Bonjour à tous.

Retour en arrière

Profitant d'une CG chez ASMC de notre association, je m'étais dit à l'époque que c'était l'occasion "d'investir" dans un réchaud portable assez petit et peu cher pour les OP auxquelles on participe durant l'année, plutôt que de prendre des sandwichs.
Ayant vu de nombreuses fois des collègues de notre association et d'autres amis, utiliser des réchaud ESBIT comme les jetables fourni dans les rations fr ou ceux qui se referment, j'avais estimé que ça méritait que je m'y intéresse car en plus le prix était très modique (j'aime bien les trucs pas cher, fonctionnels et efficace).


La concurrence, forcément déloyale (pourquoi ? sais pas !)

Pour rappel, le réchaud ESBIT "Pocket Stove" (aussi appelé "Grand Luxe" à gauche), et le réchaud ESBIT "Emergency Stove" de la ration française à droite :



Une boite de tôle qui s'ouvre (existe en 2 tailles je crois) ou qui se met en forme et qui accueille en son centre un combustible solide disponible en plusieurs grammage.
Réchaud minimaliste adopté par certaines armées, connu depuis un bail, bref du pas cher inusable léger ...


La Rolls ?

Et bien c'est exactement ce que je me suis demandé, et j'ai commencé à me renseigner (de manière générale j'aime bien me prendre la tète pour me renseigner sur des trucs parfaitement inutiles ...) sur ce qui existait à côté, les chose similaires, moins chères, ou mieux ... différentes.

Et je suis tombé de fils en topic (notez le jeu de mots à double tiroir !!) sur un accessoire handmade/homemade : le P3RS


Gné ! Le P3 quoi ??

Pour la faire courte, c'est un réchaud à alcool liquide à flammes latérales de fabrication artisanale (à la portée de tous).
C'est une évolution du "PRS", lui même inspiré du "Pepsi Can Stove".

Et donc en lisant les forum de bushcraft (...) et de marche ultra légère ("MUL"), il apparait que beaucoup en sont en sont friands, à cause du poids ridicule, de l'efficacité et du coût d'utilisation quasi nul.


Pour la fabrication de quoi avons nous besoin ?

- une canette de soda en alu (mieux que celles en acier)
- une aiguille fine (ex : punaise de tableau à embase plastique coloré)
- une feuille à petit carreau et quelques cm de scotch (pas whisky...)
- couteau / cutter / ... une pointe acérée de préférence
- 15 petites minutes pour les plus lents ou les perfectionistes

Pour la réalisation du P3RS, je vous suggère de lire et de reproduire ce qui est dit dans ce topic :
http://www.randonner-leger.org/wiki/doku.php?id=p3rs
Les explications sont claires et parfaitement détaillées, et la manip est reproductible comme on dit dans mon milieu professionnel.
C'est suffisamment détaillé et précis pour vous épargner un plagiat, je préfère plus vous parler de mon ressenti.


Et comment que ça marche ce bidule ?

L'ignition se fait en remplissant le centre par de l'alcool à bruler et en y mettant le feu.
De ce que j'ai vu du miens, il me faut grosso modo moins de 10 ml d'alcool pour un simple petit café et 20-25 ml pour un plein quart d'eau ou une grosse boite à conserve.


Au bout de quelques secondes, la flamme centrale a suffisamment chauffée l'alcool pour que les vapeurs de la chambre de pression sortent par les trous latéraux et s'enflamment spontanément, il est alors temps de mettre une tasse d'eau pour le thé / café / bolino ...


Là on voit mieux la "gazinière"


Ça chauffe assez rapidement


Tiens, on dirait que ça bout cheers


Vu d'en dessous, les Flammes De l'Enfer !


Et si on enlève la tasse, on voit bien la puissance du fonk.


Si jamais on a besoin de "booster", il suffit de faire un truc pour surélever, et c'est encore plus puissant.


Photo de famille, sachant que je n'en ai pas fait 5 rien que pour moi, y'en a 4 pour les que coupaing fassent aussi mumuse Wink Wink Wink


Tous ont été testé, tous fonctionnent.


Précisions

Certains extrémistes se sont amusés à chronométrer le temps pour arriver à l'ébullition d'un volume d'eau constant en faisant varier de multiples paramètres : espacement des trous, hauteur des trous, volumes d'alcool, température extérieure .... et donc ont cherché à optimiser le fonctionnement selon les utilisations.
Personnellement je n'ai pas cherché à "optimiser" outre mesure mais j'ai simplement reproduit la méthode de construction préconisée, ça à de suite marché, c'est tout ce qu'il me fallait pour m'amuser.

Comme la flamme est plutôt sujette aux vents, je me suis juste confectionné une upgrade sous la forme de paravents (x2) en découpant une barquette de congélation en alu épais que je plie et déplie à volonté pour protéger la flamme.


On peut mettre directement un sanglier dessus ?

Non on ne peut pas ...
Mais même si ça à l'air petit, voila ce que j'ai réussi à faire chauffer dessus sans que ça se casse la gueule (pour peu que la surface sur lequel il est posé soit plane et stable, même par terre légèrement enterré ça marche :
- la tasse en alu des photos.
- un "quart" US plein d'eau
- une boite de conserve "individuelle"
- une boite de conserve "familiale"
- un plat de ration française
Sur ce dernier point petit bémol, du fait de la forme très allongée, il aurait fallu quelque chose pour surélever et répartir mieux la chaleur car pour obtenir quelque chose de chaud partout, j'ai dû laisser peut-être plus que nécessaire avec le résultat que la zone directement en contact avec les flammes a été quelque peu carbonisé ...
Enfin bon à 23 heures en rentrant de patrouille lors d'une OP, je peux vous dire que carbo ou pas, c'est passé comme une lettre à la poste.
Autant les plats de ration sont bien adaptés aux ESBIT pliables, autant avec un système plus puissant comme m'a l'air d'être le P3RS, c'est imparfait.


RETEX 2 ans après

Je les ai trimbalé avec moi pendant une petite année à les utiliser en OP et même en partie dominicale avec une constante efficacité, provocant toujours la curiosité, je suis toujours parvenu à manger chaud, à faire le café pour quelques potes (comprendre réussir à chauffer une grande quantité d'eau) assez rapidement.

J'ai depuis switché sur les ESBIT tout simplement parce que j'ai topé une petite quantité de ration fr qui comprenaient chacune un ESBIT et des tablettes, donc mon P3RS n'a pas été sorti depuis un bail.

Mais à l'usage des ESBIT j'ai remarqué une chose amusante : le petit P3RS qui coute pas cher correctement utilisé demande bien moins de temps pour chauffer les plats et arrive à chauffer un plein quart d'eau alors que l'ESBIT lui a du mal à parvenir à l’ébullition.

Donc je crois que dès que j'ai fini mes ESBIT, le P3RS risque de reprendre du service.

sKaru

    La date/heure actuelle est Dim 11 Déc - 6:05