Extremilsim


Concept "Lightfighter Individual Shelter"

Partagez

Ariegeboy
Membre bureau LRMA
Membre bureau LRMA

Messages : 1078
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 27
Localisation : Toulouse - Ariège

Concept "Lightfighter Individual Shelter"

Message par Ariegeboy le Lun 4 Nov - 18:20

Je vous présente aujourd'hui une idée qui trotte dans ma tête depuis quelques temps et que j'ai eut le temps de finaliser ce weekend, le Lightfighter Individual Shelter. Une tente individuelle, double toit, auto-portante et déployable en moins d'une minute, de moins d'1kg et le tout pour moins de de 100€.

Depuis un bon moment, je me suis intéressé au concept MUL (Marche Ultra Légère) car je me suis vite rendu compte que lors d'une OP de 48h en autonomie, chaque gramme gagné était bon à prendre. Ce concept MUL repose sur deux choses simples : léger et compact. Si le premier critère semble évident, le second en découle. Si votre emport et volumineux, il vous faudra un grand contenant pour votre contenu, donc plus lourd. Une autre idée dominante chez les MUL est la versatilité, un objet servant à plusieurs choses ou configurable de plusieurs manière est un objet utile.

J'ai souvent lorgné sur le concept Shangri La de GoLite, qui se composait d'un Tarp formant un abris monotoît, que l'on pouvait coupler d'un sol si necessaire, ou d'une tente intérieur avec sol. Le tarp pesait 700gr et dans sa configuration la plus lourde, l'ensemble ne dépassait pas les 1,3kg. Le tout pour 2 personnes, ça laisse rêveur. Mais, car il y a souvent un mais, outre son prix excessif, voir prohibitif pour l'ensemble, cette configuration a besoin d'un mat. Chez les MUL, un baton de marche fera très bien l'affaire. Pour un airsofteur, à moins d'être prêts à utiliser son M16 ou son APS2 pour faire tenir le tout, cela s'avère plus compliqué. De ce concept, nous retiendrons donc la versatilité du produit : un tarp efficace, convertible en tente double toit, la chambre moustiquaire peut être utilisée seul l'été si besoin.

Ensuite, il y a la tente 2 seconde Décathlon. Nous la connaissons tous, nous n'allons pas revenir dessus longtemps. Facile à déployer, autoportante, un petit bijoux de technologie que j'ai toujours considéré comme destiné au camping et non au bivouac. Qui aurait envie de se trimballer cette horrible disque de 3kg qui risque de vous transformer en cerf volant si vous marchez face au vent ? Personnellement, je ne l'ai toujours utilisé que pour camper pas très loin de mon véhicule, où j'avais déjà eut du mal à la caser. Faible prix, facile à déployer et autoportante, 3 critères intéressants à retenir.

Avec le cahier des charges présenté ci-dessus, la tâche me paraissait impossible. Jusqu'au jour où je suis tombé sur ça :



Ça, c'est l'Improved Bed Net System de Catoma Outdoor. Une tente moustiquaire qui copie la technologie de la tente 2 seconde de Décathlon, pour un poids de 800gr et un encombrement plus que réduit.


Regardez la vidéo (qui se lance à 00:17) jusqu'à 00:30

Un abri léger, compact, autoportant et facilement déployable ? Combien ça coute ? D'après eBay, ça ne coute pas cher. Seulement 35€, auxquel il nous faut rajouter 48€ de frais de port (pour une pièce). Nous partirons donc de cette simulation individuelle pour la suite.

Nous avons donc là un produit qui fait une excellente base pour une tente double toit individuelle, sauf qu'il nous manque le toit en question. Catoma propose un évidemment un toit, avec arceaux, qui permet d'en faire une vrai tente, le soucis est que cette chose pèse 1kg, tellement lourd que je me passerai même de vous en poster la photo.

Mais MUL rimant aussi avec bricolage, j'ai réfléchis à plusieurs systèmes.

La premier consiste à alléger la tente moustiquaire : modification assez courante sur la tente 2 secondes, retirer l'un des deux arceaux. En effet, les possesseurs de cette tente ont déjà du remarquer que seul l'un des deux arceaux rend la tente autoportante, l'autre ayant seulement pour effet de faire rebiquer un des cotés de la tente, ce qui oblige à l'arrimer au sol avec des sardines et empêche donc son utilisation sur un sol dur, tel qu'un paddock (mais là on s'éloigne de l'airsoft). Sur la Décathlon 2 personnes, le gain est d'environ 200gr, ici on peut donc s'attendre à moins, pour des raisons théoriques nous tablerons sur 120gr.

La seconde consiste à rajouter un toit imperméable à notre abris : plusieurs options s'offre à nous, toujours avec le même système d'arrimage. Le plus simple, un A-frame, avec une faitière passant sur les deux arceaux. Ce n'est pas un vrai toit mais ça protégera bien et c'est le plus simple. Pour ceux disposant d'une couturière (ou ceux doués de leurs dix doigts), il est possible de rajouter deux triangles au bout du A-frame pour fermer l'ensemble. Comme vous pouvez le voir sur la photo plus haut, il est prévu sur l'IBNS des encodes déportées pour fixer la structure optionnelle Catoma, on pourra donc y faire arriver le second toit de façon à éviter qu'ils ne se touchent, évitant ainsi que l'humidité ruisselle à l'intérieur et ne touche nos affaires.

Au niveau du matériau utilisé pour le toit, nous avons le choix entre :
- le silnylon : léger, pas cher, offrant une bonne imperméabilité, peu bruyant, c'est le choix le plus économique.
- le cuben : plus léger et plus imperméable que le silnylon, il est bien plus cher mais offrera une durée de vie bien supérieure.
- du ristop enduction PU : le gros avantage, c'est que vous utilisez le ristop de votre choix, il est donc possible de faire cela en Pencott, M84, Multicam, CE, Vegetato, j'en passe et des plus moches, l'enduction peut se faire dans votre garage, elle peut être refaite régulièrement si nécessaire. Le prix de revient reste supérieur au silnylon mais surtout le poids risque de ne pas être compétitif. Le choix à faire pour avoir un abris camouflé.

Le silnylon coutant 10€ le mètre (rouleau d'1m60 de large) en Allemagne, cela reste interessant. Ajoutez à cela quelques sardines en titanes et on obtient une tente monoplace double toit autoportante et à déploiement facile pour environ 900gr, voir moins si vous retirer le deuxième arceau. Le tout tient dans une petite poche que vous pouvez fixer à l'extérieur de votre sac.

Certes, on a pas un abris qui permet de se mettre en position assise, qui dispose d'un hauvent pour cuisiner, etc ... mais par contre on a un abris que l'on peut sortir même pour une sieste de 15 minutes puisqu'il faut moins d'une minutes pour le déployer. En laissant le tarp monté dessus, il faut le temps de la jeter et de fixer 6 sardines, je ne vois pas comment faire mieux.

J'ouvre ce sujet pour vous faire partager cette idée, la voir grandir, pour la confronter à vos critiques constructives et la voir évoluer. Ne me répondez pas "on trouve des tentes tout pareil déjà prêtes à 800€", on s'en fou c'est pas le sujet. En négociant une commande groupée de plusieurs abris, on doit pouvoir flinguer les frais de port et donc le prix de revient total. Idem pour le silnylon du double toit qui peut être acheté en commun. Le travail de couture peut également être fait en commun pour réduire les couts. On doit même pouvoir acheter les sardines (titanes ou polymères) ensemble.

Si le concept ne plait à personne, je ne me vexerai pas et j'essayerai de le réaliser par mes propres moyens. Je ne cherche pas à faire de business avec cette idée, juste de répondre à la problématique que j'ai posé plus haut. Si l'un d'entre vous veut se lancer seul dans l'expérience, merci à lui de faire profiter la communauté de son retour sur le sujet.

L'abris habitable (la moustiquaire) mesure 2m18 de long, ça devrait suffire à faire passer un sac jusqu'à 40L en guise d'oreiller. La tente moustiquaire est prévue pour se monter sur un lit pico pour les plus douillets d'entre vous. Ce produit a été développé sur les feedbacks des Marines déployés en Afghanistan.

Pour l'instant, mon problème est que l'entrée dans la tente moustiquaire se fait sur le coté, ce qui oblige à ne pas fixer l'un des 4 angles du A-frame. Je suis preneur de toute idée pour améliorer cela. Sinon, il faut élargir un peu pour pouvoir planter la 4eme sardine de l'intérieur de l'abris.


*****




loky
Adhérent LRMA
Adhérent LRMA

Messages : 265
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 25
Localisation : Poitiers

Re: Concept "Lightfighter Individual Shelter"

Message par loky le Lun 4 Nov - 18:31

à suivre, mais très intéressant... Après, je t'avoue qu'après mon expérience de ce week end, un abris, c'est le bien, mais je suis pas sûr de me trimbaler ça quand mon poncho ou mon sur-sac me suffit


*****




groquik
Membre officiel
Membre officiel

Messages : 178
Date d'inscription : 29/06/2011

Re: Concept "Lightfighter Individual Shelter"

Message par groquik le Lun 4 Nov - 20:27

comme dit au TCH l idée m'interesse fortement


*****

Mais tu sais qu'il va pleuvoir, il pleut toujours avec Marsouin
ariege

Simon
Modérateur
Modérateur

Messages : 169
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Localisation : Lyon

Re: Concept "Lightfighter Individual Shelter"

Message par Simon le Lun 4 Nov - 21:11

Intéressant effectivement.

Par contre pour moi ça ne sera pas l'équivalent d'un bivy bag niveau étanchéité, ou alors je visualise pas suffisamment bien le système de toit que tu veux bricoler.

Par contre ça a le gros avantage d'avoir un espace de vie suffisant pour se changer (contrairement à mon bivy qui m'a obligé à sortir me changer sous la pluie bounce) pour un emport faible en volume et en poids, qui est à l'abri des petites bêtes.

Un petit croquis pour mieux me faire visualiser le système de toit ?
Tu estimes à combien le poids total ?

lyllih
Membre bureau LRMA
Membre bureau LRMA

Messages : 690
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 28
Localisation : Montpellier

Re: Concept "Lightfighter Individual Shelter"

Message par lyllih le Lun 4 Nov - 22:36

dans le meme style pour ceux qui on pas envie de bricolé un toit j'ai trouvé sa depuis un moment

900gr de la taille d'une bouteille d'eau de 2L apres c'est peut etre pas le mieux mais niveau rapport calité prix je pense que c'est pas mal 

http://www.rayonrando.com/bivi-tentes-legeres-camping-randonnee-tentes-2451-28-13-21.z.fr.htm#

Niko_41

Messages : 1124
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 39
Localisation : Blois

Re: Concept "Lightfighter Individual Shelter"

Message par Niko_41 le Mar 5 Nov - 8:24

Le soucis Lyllih c'est que c'est une tente monotoit. Ca condense à mort ! faut pas toucher les parois, sinon tu te prend de l'eau. J'ai la coleman x2 qui ressemble à ca, et son probleme majeur est celui la.


*****

Keep Low. Move Fast. Kill First. Die Last !

Donovan Coronado

Messages : 20
Date d'inscription : 04/04/2013
Age : 33
Localisation : Région Centre

Re: Concept "Lightfighter Individual Shelter"

Message par Donovan Coronado le Mer 6 Nov - 18:10

L'idée est sympa et tu as le mérite de creuser sur les possibilités et la mise en oeuvre de l'abri.

Mais comme dis précédemment, quid du poncho?

Ariegeboy
Membre bureau LRMA
Membre bureau LRMA

Messages : 1078
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 27
Localisation : Toulouse - Ariège

Re: Concept "Lightfighter Individual Shelter"

Message par Ariegeboy le Mer 6 Nov - 23:43

Je pensai avoir le temps de mettre en ligne aujourd'hui les schémas de toit mais je n'ai pas pu. Je vais donc utiliser les images d'autres personnes pour vous donner une idée :

Le premier montage proposé, type A-frame :


Point fort : on fixe 3 des 4 points de fixations, on rentre dans l'abris on fixe le dernier depuis l'intérieur.
Point faible : la protection n'est pas tout à fait a 360°

Le deuxième, type rubis :

Mais en faisant des extrémités plus pointues pour n'utiliser qu'un poids de fixation au lieu de 2.
Point fort : utilise les 6 points de fixation necessaire à arrimer l'abris (donc pas de poids de sardine supplémentaire) et protection réellement à 360°
Point faible : obligation de rajouter une fermeture éclair ou des boutons pressions pour ouvrir le coté de la deuxième toile de tente pour accéder à l'intérieur de l'abri.

Je vais essayer de faire quelque chose de plus explicite concernant la deuxième solution.

Pour répondre au différents questions pertinentes qui ont été posées :

Concernant les bivy, ce sont des abris mono-parois. Et comme ils ne sont pas fait dans des membranes respirantes, ça condense à l'intérieur. Pas uniquement votre respiration mais toute la chaleur qui émane de vous, ce qui crée de la condensation, qui se retrouve bloquée contre la parois imperméable et ruisselle. Au petit matin, vous êtes trempés et si vous avez fait le choix de dormir dans vos vêtements, le reveil va être douloureux. Les tentes mono-parois sont en générales assez petites et le problème est le même, dès que l'on touche une des parois, ça ruisselle et on est mouillé. Porter 900gr pour éviter la pluie et se mouiller quand même, avouez que c'est plutôt con.

Pour ce qui est du poncho, je vais couper court au débat, je n'en utilise plus. Pourquoi ? Pour les raisons citées au dessus. Un poncho, ça vous empêche d'être mouillé par la pluie et empêche votre transpiration de s'évacuer. Donc ça va très bien pour faire du statique mais dès que l'on marche, on est mouillé à l'intérieur quand même. A titre perso, j'utilise une sur-tenue de pluie Frogg Toggs dont la review suivra prochainement ici même.

Ensuite, cet abris devrait en théorie (ça reste variable selon la taille de l'utilisateur) permettre de stocker son matériel (ce qui n'est pas le cas avec un sursac), permettre de se changer et de ne pas être trempé au reveil (ce qui n'est pas le cas avec un bivvy) et se déployer très rapidement et avoir un portage autonome (ce qui n'est pas le cas d'un tarp ou d'une tente).

Pour le poids, on sera légèrement inférieur au kilo dans la configuration avec les deux arceaux. Dans la configuration mono arceaux, je pense passer en dessous de 900 grammes.

Je sais, il y a des solutions plus légères, encore que j'ai vu des tarps plus lourds que ça, de même que le bivy de Lylih. Mais les deux principaux intérêts de cet abris sont qu'il est autoportant, ce qui signifie que vous n'avez pas besoin de transporter un mat ou de bivouaquer à cotés d'arbres espacés de la bonne distance, et qu'il est déployable et remballable très rapidement. Lors du dernier TCH, on en a fait l'expérience : ciel dégagé, baromètre au beau fixe, pas de précipitation annoncée, nous n'avons pas montés le tarp. Quand il a commencé à pleuvoir, nous avons juste mis le tarp comme une couverture et au bout de deux heures, les plumes de mon duvet étaient mouillées et collées, mon matelas gonflable glissait sur ma couverture de survie et même une fois le tarp monté, les dégats étaient irréparables. Je me suis rendu compte avec l'expérience qu'en OP, j'avais besoin d'aller à l'essentiel. S'il n'y a pas de raison qu'il pleuve, je ne vais pas me faire chier à sortir un tarp et à le monter. Là, l’abri répond de lui même à toutes les problématiques : je suis protégé du froid, de la pluie, du vent, je protège également mon matériel et en étant un peu souple, je peux me changer depuis l'intérieur.

Plusieurs marques, notamment Big Agnès, proposent des produits d'un poids inférieur et permettant de s'assoir à l'intérieur. Sauf que c'est plus long à monter, c'est orange fluo et ça coute un RSA.

On m'a également demandé pourquoi je ne travaillais pas sur un abris 2 personnes. La question est légitime, faire un abris pour deux permet aisément de descendre en dessous de 700 grammes par personnes. Avec un budget correct, on atteint même 500 grammes par personnes (voir l'Easton KiloTent présentée ici par Oliva). Mais personnelement, je joue une fois en binôme, une fois en équipe, une fois en groupe (coté orga par exemple), je n'ai jamais le même équipier. Pour ceux qui fonctionnent toujours en binomes et qui supportent très bien la promiscuité, je vous encourage à travailler sur un abris 2 personnes, vous obtiendrez un produit présentant de meilleures caractéristiques. C'est encore plus vrai sur un abris pour 3 ou 4 personnes.


*****




Contenu sponsorisé

Re: Concept "Lightfighter Individual Shelter"

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:53


    La date/heure actuelle est Ven 9 Déc - 1:53