Extremilsim


Les vêtements en altitude

Partagez

Strike [recondo]

Messages : 13
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 38
Localisation : Nice

Les vêtements en altitude

Message par Strike [recondo] le Sam 28 Déc - 23:03

Depuis 2009, date à partir de laquelle nous avons commencer à nous intéresser à la manière la plus efficace d'évoluer en montagne, j'ai expérimenté pas mal de solutions, tant en été qu'en hiver. Voici ce qui me convient, actuellement, le mieux : le système multicouche. L'idée, c'est d'additionner plusieurs types de vêtements, du plus près du corps au plus éloigné, afin de cumuler les propriétés de chacun. En fonction des besoins, on ajoute ou on retire un certain nombre de couches, de manière à être plutôt très au chaud ou au contraire très au frais, en passant par différents degrés intermédiaires. Les marques et modèles présentés sont ceux que j'ai choisi, mais de nombreux fabricants proposent des produits équivalents. A chacun de tester/choisir ce qui lui convient le mieux Wink

La méthode :

Pendant l’effort :
en été, je porte un t-shirt respirant en polyester (A).


En hiver, je rajoute un polo en coton (B) par-dessus. J'ai tendance à avoir rapidement chaud, c'est pourquoi j'évite de me couvrir pendant l'effort. Lors d'un arrêt court, je retire le polo pour que le synthétique sèche.


Dès que je fais un arrêt de plus de 10 minutes :
je retire le polo en coton, devenu humide par la chaleur du corps, puis je me couvre avec ma polaire fine aérée (D).


Étant respirante, elle permet au t-shirt synthétique de sécher. Ceci me permet de ne pas garder d'humidité sur moi, et de ne pas subir de baisse de température.

Dans le cas d'un arrêt qui va dépasser les 20 minutes :

je retire le t-shirt polyester, le polo, et j'enfile un t-shirt en laine mérinos (C). Puis je me couvre avec ma polaire fine (D).


Ceci me permet de mettre à sécher le t-shirt synthétique sur un arbre ou sur mon sac, pour pouvoir le revêtir à nouveau lorsque l'on repart. Une fois sec, il va m'isoler du t-shirt coton (qui lui n'a pas le temps de sécher) : dans l'effort, je bénéficie de la fraicheur du polo, mais je suis au sec.

Si l'arrêt est destiné à se restaurer et que je reste statique :
je rajoute une polaire plus épaisse (E), pourvue d'une membrane coupe vent, par-dessus le t-shirt mérinos et la polaire fine.


Si l'arrêt est destiné à bivouaquer, et que je dois monter le tarp :
je retire la polaire épaisse pour ne pas accumuler trop de chaleur. Dès que je stoppe l'effort, je remets la polaire épaisse.

Les éléments :

(A) T-SHIRT SYNTHÉTIQUE :

Arcteryx "Velox Comp Crew"


DESCRIPTION :
Le tissu employé est fait à 100% polyester. Il est très fin, très respirant et il sèche en quelques minutes. La coupe est très confortable et le tissage ne crée aucune irritation, même avec un sac a dos lourd.

SAISON :
En été ET en hiver.

UTILISATION :
Je porte ce t-shirt comme base. En été je le porte seul. En hiver, je porte un polo à manches courtes en coton (voir plus bas) par dessus.


(B) T-SHIRT LAINE MÉRINOS :

Smartwool


DESCRIPTION :
La laine est très douce, très confortable, et n'irrite pas la peau, même avec un sac à dos. Le tissu étant fin, la laine conserve suffisamment de chaleur pour être au chaud, sans avoir trop chaud. Un vêtement idéal pour ne pas se refroidir après un effort, si le temps est froid. Je le porte également la nuit, dans mon duvet, parfois additionnée de ma R2 voire de ma R4 si les températures sont vraiment basses.

SAISON :
En été ET en hiver.

UTILISATION :
Je porte ce t-shirt en remplacement de mon t-shirt synthétique, lors des arrêts courts ou prolongés. Je le porte également la nuit.


(C) POLO COTON :

5.11



DESCRIPTION :
Polo simple en coton. L'épaisseur du tissu peut me protège du vent par temps couvert, évite au t-shirt technique de subir les éventuelles griffures de la végétation, soulage les épaules et le bas du dos des frottements du sac à dos. Le coton n'est pas rapide à sécher mais me permet de rester au frais au soleil, ou d'être protégé de la brise par temps couvert.

SAISON :
En été ET en hiver.

UTILISATION :
Je porte ce polo par-dessus mon t-shirt synthétique. Je le retire lors des arrêts courts pour permettre au t-shirt synthétique de sécher sur moi.



(D) POLAIRE FINE AÉRÉE :

Patagonia "R2 Jacket"



DESCRIPTION :
Cette polaire est très fine. Elle est destinée a etre portée près du corps, de manière à transférer l'humidité de la transpiration vers l'extérieur, tout en conservant la chaleur du corps à l'intérieur. Le matériau employé, le Polartec® Thermal Pro® 207-g est aéré, et laisse passer le vent, ce qui permet d'être couvert tout en étant actif.



SAISON :
En été ET en hiver.

UTILISATION :
Je porte cette polaire lors d'un arrêt prolongé, lorsque je dois rester actif : monter un bivouac ou préparer du bois pour le feu par exemple.

(E) POLAIRE ÉPAISSE COUPE-VENT :

Patagonia "R4 Jacket"

DESCRIPTION :
Cette polaire est plus épaisse que la R2. Toute fois, elle est assez fine pour que, portée par-dessus la R2, elle ne gène en rien les mouvements. Le matériau employé, le Polartec® Windbloc® 441-g est coupe vent.

SAISON :
En été ET en hiver.

UTILISATION :
Lors d'un arrêt prolongé, si une brise est présente, je porte cette polaire par dessus la R2. Elle me permet de ne pas me refroidir.

VESTE SOFTSHELL COUPE-VENT ET DÉPERLANTE :

Patagonia "Simple Guide Hoody" (549g)

DESCRIPTION :
Cette veste est légère, respirante et déperlante. Le matériau employé, mélange de polyester et d’élasthanne, est élastique, ce qui la rend très confortable. Elle est même adaptée à la pratique de l'escalade, alors pour le trekking elle est parfaite. Rien a voir avec les autres vestes déperlantes que j'ai pu tester, rigides et engonçantes ! Cette veste est traitée avec un apprêt DWR Deluge®. Selon le fabricant, l'effet déperlant est plus durable qu'avec les traitements classiques.

SAISON :
En été (sauf climats désertiques) et en hiver (associé avec un t-shirt laine, voire une ou deux polaires).
UTILISATION :
Une seule utilisation à ce jour, très convaincante sur l'aspect respirant de cette veste : lors de notre sortie au Vallon de Bramafan, je n'ai ressenti aucun effet étuve, ca m'a changé de mon habituel poncho ! Ceci témoigne d'une très bonne respirabilité du produit. Reste à voir comment l'apprêt déperlant se comportera dans la durée, et comment les différentes saisons affecteront l'efficacité de cette veste.



PANTALON SOFTSHELL COUPE-VENT ET DÉPERLANT :

Patagonia "Simple Guide Pants" (430g)


DESCRIPTION :
Ce pantalon est doté des mêmes caractéristiques que la veste du même nom.

SAISON :
En été (sauf climats désertiques) et en hiver (associé avec un sous-pantalon laine).
UTILISATION :
Deux utilisations à ce jour, très convaincantes. J'ai subi une grosse bruine pendant près d'une heure, sans être mouillé. J'ai gravi un gros dénivelé pendant 4 heures sans avoir chaud, ce qui témoigne d'une très bonne respirabilité. Testé également en période hivernale, accompagné d'un sous-pantalon et de guêtres : pas de sensation de froid malgré la neige. Reste à voir comment l'apprêt déperlant se comportera dans la durée, et comment les différentes saisons affecteront l'efficacité de ce pantalon.


CHAUSSETTES LAINE :

X Socks "Trekking silver"

DESCRIPTION :
Chaussettes en laine mérinos (26%) additionnée de matériaux classiques (nylon, polypropylène, polyester, élasthanne) et techniques (Mythlan™, Silver nylon, Robur™, Silver NODOR®). Ces chaussettes sont sensées protéger le pied des frottements, des pressions de la chaussure, et permettre une aération maximale afin de garder le pied au sec.

SAISON :
Été et hiver (sauf haute montagne, pour laquelle il conviendrait de choisir un modèle un peu plus chaud).

UTILISATION :
Comme le pantalon et les chaussures, c’était la première sortie. Je transpire habituellement beaucoup. Pour la première fois depuis des années, j'ai enfin gardé les pieds au sec. Le changement est radical. Espérons que les qualités durent dans le temps.

CHAUSSURES DE RANDONNÉE

Scarpa "Kinesis Pro"

DESCRIPTION :
Une chaussure tout cuir, hormis la semelle, en Vibram. Additionné à l'intérieur cuir, une membrane Gore-Tex permet une respirabilité optimale. Le chaussant large la rend très confortable pour les pieds forts comme les miens, le serrage quand à lui est très efficace : sans pour autant couper la circulation, il permet à la chaussure de bien stabiliser la structure du pied. Il en découle un appui très efficace et rassurant.

SAISON :
Ce modèle est conçu pour être utilisé en toute saison.

UTILISATION :
Je n'ai utilisé ces chaussures que deux fois. Cette première sortie s'est faite sur des pentes très abruptes, et elles ont été très confortables : je suis très satisfait de ce modèle ! J'ai enfin une vraie bonne tenue de la cheville, et l'effort tant en ascension qu'en descente est minimisé. Le grip est bon, peut être un peu moins qu'avec les Magnum du fait d'un caoutchouc un peu plus dur. Du coup, sur une roche mouillée, je pense qu'il faudra être méfiant. Mais sur sentier ou en pleine terre, c'est parfait.
La deuxième sortie, en pleine neige, a confirmé la qualité, l'efficacité et le confort de ces chaussures. Aucune sensation de chaleur excessive, pas de transpiration, pas de froid, étanches.

Reste à tester ça sur la durée ! Wink

GUÊTRES

Black Diamond "Frontpoint Gaiters"

DESCRIPTION :
Guêtres en gore-tex (respirantes et déperlantes) coupe haute. Le serrage se fait par sangle nylon en bas de la chaussure, et cordon élastique au mollet. La fermeture se fait par bande velcro tout le long de la guêtre, sur le devant. Un crochet situé à l'avant permet d'accrocher la guêtre au laçage. La zone exposée aux frottements entre les deux chaussures est renforcée par une feuille de nylon balistique.


SAISON :
Ce modèle est conçu pour être utilisé en toute saison.

UTILISATION :
Des guêtres, ça sert par temps pluvieux, pour éviter de salir ou mouiller le bas du pantalon. Ca sert aussi en hiver pour éviter que la neige ne fasse remonter le bas du pantalon et que la neige ne se colle à la chaussette, puis ne coule dans la chaussure après avoir fondu sournoisement à la chaleur du corps. Bref, des guêtres, c'est super utile. Et en deux sorties, dans les deux conditions évoquées au dessus, j'ai été convaincu. Et en plus, ça permet de dormir habillé dans son duvet sans le salir ^^




Vous l'aurez compris, ce type de vêtements est plutot consacré à la rando/trekking. Pour en faire une tenue adaptée à l'airsoft, j'enfile par-desssus tout ceci une smock et un pantalon camouflés, et je troque mes Scarpa pour des LOWA GTX REVO (plus légères et plus souples) :



Testé et approuvé Wink  Merci de m'avoir lu, j'espère que ça vous aura apporté quelques infos utiles. A bientôt sur le terrain ! Very Happy

Simon
Modérateur
Modérateur

Messages : 169
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 26
Localisation : Lyon

Re: Les vêtements en altitude

Message par Simon le Sam 28 Déc - 23:32

Tellement complet et bien illustré !

Le seul hic de la méthode, c'est de se changer.
Par moment torse nu en altitude sous la neige c'est pas évident et il faut bien gérer le rangement dans le sac  Very Happy

Merci !

Ariegeboy
Membre bureau LRMA
Membre bureau LRMA

Messages : 1078
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 28
Localisation : Toulouse - Ariège

Re: Les vêtements en altitude

Message par Ariegeboy le Sam 28 Déc - 23:38

Excellent, du fait maison bien illustré.

Comme dit Symon, se changer n 'est pas toujours simple sur le moment et certaines fois on ne décide pas toujours du moment où l'on fait une pause mais la théorie reste la même et à appliquer le plus souvent possible.

Pour les chaussettes, c'est un élément à ajuster en fonction du temps. Laine et synthétique ont chacun leurs avantages et inconvénients. L'été celles qui sèchent le plus vite, l'hiver celles qui tiennent chaud.


*****




oliva
Membre officiel
Membre officiel

Messages : 766
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Montpellier

Re: Les vêtements en altitude

Message par oliva le Dim 29 Déc - 1:08

je ne comprend pas l'utilité du polo en coton ?


*****

Militum Simulatio.

https://www.facebook.com/groups/176169992460683/

Strike [recondo]

Messages : 13
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 38
Localisation : Nice

Re: Les vêtements en altitude

Message par Strike [recondo] le Dim 29 Déc - 1:18

Merci pour vos commentaires ! Smile

C'est vrai que choisir le bon moment pour se changer c'est pas toujours facile. Je pense que ça vient avec l'expérience, tant celle qu'on acquiers sur soi-même que sur son matériel. Il est évident qu'en opération cette manip´ est encore plus difficile a mettre en œuvre. C'est pourquoi les étapes que j'ai décrites sont indicative et doivent être adaptées au contexte de la sortie/mission.

Pour répondre a Oliva, le polo est principalement utile en été pour protéger les épaules des sangles du sac et le cou de la sangle de la réplique ( le polo est porté avec le col relevé). En hiver, ça protège efficacement d'une brise fraîche si on ne veut pas porter de polaire.

Tonton Mike
Modérateur
Modérateur

Messages : 227
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 28
Localisation : Porté disparu

Re: Les vêtements en altitude

Message par Tonton Mike le Dim 29 Déc - 5:05

Chouette review, belle façon d'aborder les choses, merci. Wink


*****


sepi
Adhérent LRMA
Adhérent LRMA

Messages : 586
Date d'inscription : 07/08/2011

Re: Les vêtements en altitude

Message par sepi le Dim 29 Déc - 12:02

à l'essentiel, complet, et bien chouette.
Comme tu l'as dit toi même, les changements de tenue doivent être adaptés mais pour moi, dès que tu es en insertion avec équipement, sac et chest ou ciras tu sais que ce n'est pas avant un bail que tu pourras enlever certaines couches...
Mais pour le trek/rando comme tu as mis c'est excellent, enfin, avis personnel.


*****

 « Il faut 30 ans pour faire un général, dix minutes pour faire un ministre. Appelez-moi, mon général ». Général Marcel BIGEARD (14/02/16-18/06/2010)

"De la conduite de chacun dépend le sort de tous". Alexandre le Grand (-356, -323 BC)

Ariegeboy
Membre bureau LRMA
Membre bureau LRMA

Messages : 1078
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 28
Localisation : Toulouse - Ariège

Re: Les vêtements en altitude

Message par Ariegeboy le Dim 29 Déc - 12:48

Sepi, tu t'y prendrais comment pour palier au soucis du port du CIRAS ?

Je ne porte que rarement de PC/chest mais ça aiguise ma curiosité. Lors du dernier Concord avec Oliva, on a alterné entre phases statiques d'infiltration et replis à toute allure, sans pouvoir de changer. Personnellement, quand je ne pense pas pouvoir me changer à mon aise, je favorise les couches respirantes qui sèchent vite avec une couche windproof si nécessaire.


*****




sepi
Adhérent LRMA
Adhérent LRMA

Messages : 586
Date d'inscription : 07/08/2011

Re: Les vêtements en altitude

Message par sepi le Dim 29 Déc - 13:36

TU as à peu près répondu toi même Smile

De base c'est plus être aguerri et limiter la casse tout en se connaissant (transpire beaucoup ou pas, fatigué ou pas etc.)

Là dessus tu vas broder.
Perso je fonctionne régulièrement ainsi:
Temps clément ou printemps/été:

couche technique respirant été ou ubas ou combat shirt en dessous du chest. Pour toutes les pauses courtes (moins de 20mn) tu gardes ton matos et ne fait que rajouter par dessus ton chest/ciras : polaire/softshell/smock/goretex au choix et besoin selon la météo lors de ta pause.

Temps hivernal/montagne ou pas:
couche technique adaptée (mixte été hiver ou hiver si très froid)+ubas ou shirt + (option selon météo) smock ou softshell et le chest. Pour les pauses, là tu vas rajouter une surcouche adaptée à la température/météo (imper, surveste etc...) mais toujours par dessus ton chest tant que c'est une pause courte. Donc tu n'as pas le luxe d'enlever des couches sur les pauses courtes.

Tu ne dois pas oublier qu'il peut y avoir à cela:

- ton itinéraire qui va influer sur ta vraie dernière couche en progression (ripstop, ghillie, ou goretex <= perso c'est très rare)
- quand et comment tu vas enlever la ou les couches en dessous du chest/ciras (importance de son binôme)
- que dans le principe tu as une tenue action/une tenue dodo ou statique
- qu'en progression, être mouillé n'est un problème que si il fait très froid (bon subjectif j'en conviens)
- qu'en statique tu dois absolument éviter d'avoir froid et d'être humide

Pour ton OP, si tu n'as pas de chest, un tee shirt technique et une smock bien équipée sont suffisants avec par dessus une ghillie.
Ta smock fait office de: porte chargeurs, petit sac à dos où tu peux y mettre un couche chaude et ou imper notamment. Et 1 slip, 1 Tshirt, 1 paire de chaussette de rechange par exemple.

Voilà l'ami.


*****

 « Il faut 30 ans pour faire un général, dix minutes pour faire un ministre. Appelez-moi, mon général ». Général Marcel BIGEARD (14/02/16-18/06/2010)

"De la conduite de chacun dépend le sort de tous". Alexandre le Grand (-356, -323 BC)

Contenu sponsorisé

Re: Les vêtements en altitude

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:00


    La date/heure actuelle est Dim 11 Déc - 6:00