Extremilsim


PARCE QU'IL FAUT BIEN DORMIR

Partagez

oliva
Membre officiel
Membre officiel

Messages : 766
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Montpellier

PARCE QU'IL FAUT BIEN DORMIR

Message par oliva le Jeu 11 Aoû - 15:21

Test comparatif de 13 sacs de couchage en duvet et synthétique dont la température de confort est comprise entre 0 et 10 °C.
La gamme de sac 0-10°C est la plus homogène du marché outdoor. Ce sont
des sacs qu'on peut emporter en randonnée l'été mais aussi au printemps
et à l'automne.
Modèles testés : Haglofs Goga pro 6, Lafuma warm’n light 800, Lestra
Light Compact 300, Mammut Kompact 3 saisons, Millet Camp de base 1000
Reg, Millet Hiker Reg, Quechua Sleepin’Bed 5° Ultralight, Quechua S0
Ultralight, The North Face Scorpio, Valandré Mirage 350, Vaude Arctic
light 220, Vaude Ice wall light 200 et Wilsa KL Light.
Forme des sacs de couchage
On distingue trois grandes catégories de sac :


  • Sarcophage : Forme de la plupart des sacs de couchage sur le
    marché, le sac "sarcophage" épouse la forme du corps. Son coût est un
    peu plus élevé parce que sa construction est plus complexe qu'un sac
    rectangulaire.
  • Rectangulaire : Ce type de sac a un coût minime grâce à sa
    simplicité de construction. Aussi, certaines personnes aiment mieux ce
    type de sac car elles s'y sentent moins coincées que dans une momie. On
    rencontre cette forme surtout chez les sacs estivaux.
  • Semi-rectangulaire : Sa forme représente un compromis entre le
    rectangulaire et la momie, tant au niveau de la performance que du coût.
    Toutefois, les sacs de couchages de cette forme sont plutôt rares sur
    le marché.

Tous les sacs de couchages testés sont des sacs en forme de sarcophage.

Comment lire les fiches d’un sac de couchage

Il n’est pas toujours aisé de lire les étiquettes des sacs de couchage. Nous revenons sur quelques points pour vous y aider.

Les températures

Voir l'article sur la norme EN 13537 relatif aux températures confort, limite confort et extrême.

Quelques accessoires


  • La collerette : petit col qu’on peut ajuster autour du coup pour éviter les déperditions de chaleur
  • Le bourrelet anti-froid derrière le zip : protège des ponts thermiques produits par le zip de fermeture du sac
  • Capuche : tous les sacs momie ont une capuche, plus ou moins large et plus ou moins enveloppante selon les modèles.
  • Cordons de serrage : situé à l’intérieur du sac, ils permettent par exemple de serrer la capuche

Cloisonnement des sacs de couchage


  • En duvet : C'est le cloisonnement qui maintient le duvet en
    place et évite les zones de froids tout en lui permettant de développer
    au mieux son gonflant. Le compartimentage (développé d'abord par
    Valandré) est le cloisonnement le plus couramment utilisé. Il permet un
    bon développement du gonflant sans couture traversant la structure et
    sans utiliser trop de tissu. Certains modèles de ce type se voient
    ajouter un cloisonnement latéral empêchant le duvet de voyager de la
    partie supérieur à la partie inférieure du sac. D'autres n'en ont pas ce
    qui permet de faire varier l'isolation.
  • En synthétique : Les sacs rembourrés de fibres synthétiques sont
    moins complexes à décrire… En effet, les cloisonnements ont peu
    d'importance puisque les fibres sont moins mobiles et qu'on peut les
    coudre au sac. Vérifiez néanmoins que le sac présente un cloisonnement
    évitant les points froids et répartissant bien l'isolant.

On trouve des simples couches, des doubles, des chevauchements de tuiles,…

Source : Randonner léger

Quelques appellations


  • DWR : Littéralement Durable Water Repellent. Il s’agit du traitement de surface d’un textile pour obtenir la déperlance de l’eau
  • WTS : Littéralement Welded Technical system. Il s’agit d’un
    système d’assemblage par soudure permettant de limiter les déperditions
    de chaleur. Climashield, Polarguard, Primaloft, G-loft+, Microfibre,
    Fiberdown, Quallofill, Thermolite, MTI, Softie, Dryloft… sont des fibres
    synthétiques, généralement en polyester.
  • Cuin Abréviation de “cubic inch” (pouce cube, en français), qui
    désigne une unité de volume anglosaxonne équivalente à 16,39 cm3.
    Utilisé pour mesurer le pouvoir gonflant (FP) d'une once (28,35g) de
    garnissage des sacs de couchage
  • Ripstop : De l'anglais rip, déchirer et stop. Se dit d'un tissu micro-armaturé pour résister au déchirement.
  • Rapport duvet/plumes : Pour les sacs en duvet, on voit des
    annotations du type 95/5, 90/10 ou 80/20. Le premier chiffe
    correspondant au pourcentage de duvet dans le poids, le second chiffre
    au pourcentage de petits plumes dans un remplissage. Pour un sac 90/10,
    on a donc 90% de duvets et 10% de petites plumes
  • Le pouvoir gonflant : Un des indicateurs de qualité d’un duvet
    est la voluminosité des plumes (fillpower ou pouvoir gonflant). Il
    s’exprime en cuin. Cette valeur indique le volume d’une once de duvet
    (28,35 g). Plus le pouvoir gonflant est grand, plus la qualité d’un
    duvet est importante et plus la capacité isolante d’un sac de couchage
    est élevée. Quand la valeur cuin est suivie d'un ”+”, cela signifie que
    cette valeur est le minimum certifié. Les propriétés du duvet d’oie sont
    de meilleures qualités que celles du duvet de canard. Le pouvoir
    gonflant ne concerne pas les sacs de couchage synthétique.

Les indices et ratios du test

Voici quelques indices et ratios calculés pour le test.

Indice de chaleur

L’indice de chaleur correspond à la valeur obtenue en multipliant le
cuin par le poids du duvet. Plus cet indice est élevé, plus le sac sera
théoriquement chaud. Ce facteur ne prend toutefois pas en compte les
éventuels ponts thermiques.
Indice de chaleur = cuin x poids du duvet en kg

Volume du sac compressé en litre

Le volume du sac compressé en litre est égal à (∏ x rayon² x hauteur)/1000.

Rapport chaleur/poids

Le rapport indice de chaleur sur poids est l’indice de chaleur divisé
par le poids du sac. Plus ce rapport est élevé et plus le sac de
couchage en duvet est théoriquement efficace par rapport à son poids.
= > Rapport chaleur/poids = indice de chaleur/poids du sac de couchage en kg

Tous les sacs n’étant pas en duvet, nous avons aussi opté pour un
rapport température de confort/poids. Plus le ratio est proche de 0,
meilleur il est.
1 a été ajouté à la température de confort pour éviter d’avoir 0°C/par le poids du sac
= > Rapport température de confort/poids =((température de confort+1)/poids du sac de couchage en kg) x100

Rapport Chaleur/volume

Le rapport indice de chaleur sur volume est l’indice de chaleur
divisé par le volume du sac exprimé en litre. Plus ce rapport est élevé
et plus le sac de couchage en duvet est théoriquement efficace par
rapport à son volume.
= > Rapport chaleur/volume = indice de chaleur/volume du sac de couchage en litre

Tous les sacs n’étant pas en duvet, nous avons aussi opté pour un
rapport température de confort/volume. Plus le ratio est proche de 0,
meilleur il est.
1 a été ajouté à la température de confort pour éviter d’avoir 0°C/par le volume du sac
= > Rapport température de confort/volume = ((température de confort+1)/poids du sac de couchage) x 100

Calcul de la température de confort pour les sacs de couchage en plume

Toutes les marques ne jouant pas le jeu de la norme EN 13537,
I-Trekkings a choisi d’appliquer un calcul de température confort
développé par des memres du site Randonner-léger.org pour l’ensemble des sacs de couchage en duvet. Ce calcul ne peut malheureusement pas être appliqué aux sacs synthétiques.
=> T° confort = -0,0413 x indice de chaleur +14.1

Conditions des tests

Tous les sacs de couchage ont été testés sur le terrain, le plus souvent dans les Alpes.

De chaque test, nous avons défini des points forts, des points
faibles et un avis général sur chaque produit. 5 sacs de couchage (3 en
duvet et 2 synthétiques) portent le logo "Choix de la Rédaction".

Les évaluateurs


  • Sophie Rossi : Passionnée des grands espaces, Sophie n'en rate pas une pour mettre le nez en montagne.
  • Johanne Le-lohé : Pour le test, elle renoue avec les randonnées en bivouac.
  • Grégory Rohart : Créateur d'I-Trekkings, il n'hésite pas à tester du matériel lors de ses reportages à pied
  • Régis Cahn : Grenoblois passionné par le trek et le ski de randonnée nordique.
  • Simon Dubuis
    : L'aventure, pour Simon, c'est un doux mélange de voyage, de
    découverte et de défi sportif… Il la conjugue souvent avec de grands
    projets de treks en solitaire ou entre amis comme la traversée de l’arc
    alpin ou la traversée de l’Islande.
  • Jérôme Rohart : randonneur occasionnel, il a bien voulu se prêter au jeu du test du sac de couchage
  • David Génestal est un montagnard aguerri. A son actif : la traversée des Pyrénées et la traversée de l'arc alpin.
  • Xavier Argeles est passionné de randonnée. Il est aussi le webmaster du site Randozone.

Les sacs de couchage testés


  • Haglofs Goga pro 6 (duvet)
  • Lafuma warm’n light 800 (duvet)
  • Lestra Light Compact 300 (duvet)
  • Mammut Kompact 3 saisons (synthétique)
  • Millet Camp de base 1000 Reg (duvet)
  • Millet Hiker Reg (duvet)
  • Quechua Sleepin’Bed 5° Ultralight (synthétique)
  • Quechua S0 Ultralight (synthétique)
  • The North Face Scorpio (synthétique féminin)
  • Valandré Mirage 350 (duvet)
  • Vaude Arctic light 220 (synthétique)
  • Vaude Ice wall light 200 (duvet féminin)
  • Wilsa KL Light (duvet)

    La date/heure actuelle est Lun 5 Déc - 0:28