Extremilsim


KELLY KETTLE

Partagez

oliva
Membre officiel
Membre officiel

Messages : 766
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Montpellier

KELLY KETTLE

Message par oliva le Lun 24 Oct - 19:35

Source
http://www.theboilerwerks.com/about/

http://www.davidmanise.com/forum/index.php?PHPSESSID=2f280b629a257229c6df4fe560fe2d57&topic=51645.msg419797#new

KELLY KETTLE





Website Fabricant : KELLY KETTLE http://www.kellykettle.com/
Website Fournisseur : PYRENE BUSHCRAFT http://www.pyrene-bushcraft.com/kelly-kettle,fr,5,13.cfm


[color:21f2=#000]Données constructeur


  • Scout Kettle Aluminium
    http://www.pyrene-bushcraft.com/boutique,fr,4,Kelly-Kettle-Medium.cfm

    • Matériau : Aluminium
    • Dimensions : hauteur 28 cm - diamètre 18,5 cm
    • Capacité : 1,1 L
    • Poids : 800 g
    • Housse de transport fournie
    • Prix : 49,90 €

  • Large Kelly Kettle Cook Set
    http://www.pyrene-bushcraft.com/cook-set-large-kelly-kettle,fr,4,KEL-9002008.cfm

    • Matériau : Acier Inoxydable
    • Capacité casserole : 850 ml
    • Dimensions casserole : Diamètre 13,3 cm - Hauteur 7,5cm
    • Dimensions poêle : Diamètre 13,8 cm - Hauteur 2,8cm
    • Poids casserole : 120 g
    • Poids poêle : 80 g
    • Poids poignée : 50 g
    • Poids grille : 60 g
    • Poids Total : 310 g
    • Prix : 19,90 €

  • Pot Support
    http://www.pyrene-bushcraft.com/boutique,fr,4,Kelly-Kettle-Pot-Support.cfm

    • Matériau : Aluminium
    • Dimensions à plat : 16 x 10 cm
    • Épaisseur : 4 mm
    • Poids : 75 g
    • Prix : 7,90 €

  • Lieu de fabrication : Chine



[color:21f2=#000]Données mesurées*


  • Poids total : 1,100 kg
  • Poids de la bouilloire : 700 g
  • Poids de la popote : 200 g
  • Poids de la pince : 50 g
  • Poids des grilles : 60 g
  • Poids du support popote : 60 g
  • Poids de la housse de transport : 20 g
  • Hauteur : 31 cm
  • Diamètre maximum : 18,5 cm
  • Diamètre de la sortie de la cheminée : 6,5 cm
  • Diamètre de la chambre de combustion : 13,5 cm
  • Diamètre du trou d'aération : 4 cm

* Mesures effectuées à partir d'une balance de cuisine donnée pour une précision de 10 g.


Testeur
Guillaume, 20 ans, étudiant.
Activités pratiquées : stages survie du CEETS, canoë, escalade, VTT, randonnées allant de la journée à 2 semaines en toute saison, bushcraft, etc.


Pourquoi vouloir une Kelly Kettle ?

C'est
un objet sur lequel j'avais un oeil depuis longtemps car ce réchaud
permet de faire bouillir de l'eau pour un groupe d'environ 3 personnes,
sans se prendre la tête (par exemple, faire chauffer l'eau du café le
matin au réveil) et qui, idéalement, serait dans un esprit low tech, non
dépendant des sources d'énergies trouvables habituellement dans le
commerce (gaz, alcool, essence). Enfin, si cela pouvait me permettre en
plus de cuisiner, cela serait parfait.

Bien évidemment, cela
s'inscrit dans le cadre d'un camp fixe à semi-fixe, et n'a pas la
vocation d'être transporté en randonnée. Il y a des outils plus adaptés
pour cela (réchauds et popotes ultra-léger par exemple).
J'ai donc
choisi le modèle scout, d'une contenance d'un litre (c'est ce que nous
consommons en moyenne à trois le matin) avec le support de popote et les
grilles pour pouvoir cuisiner.

Pour les pressés, voir directement la partie « conclusion ».


I. Première prise en main

a) la bouilloire

La
bouilloire est constituée de deux parties : le socle qui vient
accueillir le feu, et le récipient qui vient se poser sur le socle.





Le
« récipient » est creux au centre, c'est à dire qu'il a deux parois.
Ainsi le feu est fait au centre et l'eau est répartie tout autour. Mieux
qu'un long discours, voici un schéma explicatif :





On
peut voir une anse avec une poignée en bois et un bouchon en liège sur
le contenant, relié au corps de la bouilloire par une chaînette,
permettant de boucher le bec verseur.

On peut d'ores et déjà
noter que le bouchon a été étudié de façon à ce qu'il ne puisse boucher
que le bec verseur mais pas la cheminée.





Cependant,
il faut bien faire attention à ne pas mettre le bouchon lorsque la
bouilloire est en marche : risque de projection (du bouchon et d'eau).





b) La popote

Il s'agit d'une popote basique en inox, livrée avec sa poignée de préhension.





On
peut néanmoins regretter l'impossibilité de prendre le couvercle avec
la pince (pas de décrochement sur celui-ci). Cela-dit, s'il y avait un
quelconque décrochement, cela empêcherait la popote de se ranger dans la
base de la bouilloire.
N'ayant que des popotes comme celle-ci, je
règle le problème en prenant le couvercle avec le bandana que j'ai
toujours dans la poche.

c) Le support de popote

Il
s'agit tout simplement de deux plaques inox usinées de façon à ce
qu'elles s'encastrent l'une dans l'autre pour former une croix venant se
glisser dans la cheminée :









Il ne reste plus qu'à mettre la popote dessus. Notez au passage, qu'il y a deux tailles de popote prévues : une petite (pour la cook set small et une grande (pour la cook set large), mais que l'on peut très bien en poser des plus grandes dessus.





d) Les grilles de socle

Le
dernier ustensile permettant de cuisiner lorsque que l'eau a fini de
chauffer est composé de deux grilles se posant sur le socle. Par contre,
attention à leur sens unique puisque sinon elles glissent :





Il faut que les barres transversales soient vers le haut :





e) Le rangement

Le rangement des différents items est on ne peut plus simple : il suffit de tout mettre dans la bouilloire .

D'abord la popote dans le socle :





Puis les grilles et le support de popote dans la cheminée de la bouilloire :





Le
hic, c'est qu'une fois le contenant posé sur le socle, il n'y a rien
pour les solidariser ensemble, ce qui fait qu'on ne peut pas prendre la
bouilloire par sa poignée, on est obligé de la prendre des deux mains .

Problème vite réglé avec une sangle et un fastex :





Enfin, le tout se range dans une housse toute simple (la Nalgène est là pour l'échelle) :






II. Tests terrain

a) La bouilloire

Tout
d'abord, la notice d'utilisation conseille de faire bouillir une
première fois de l'eau et de la jeter. Ceci pour deux raisons : la
première, enlever d'éventuels résidus d'huile d'outils ayant servi à la
fabrication de la bouilloire, et secondement, boucher les rivets
présents sur le corps de la bouilloire (voir la notice plus haut).

Allumage :

J'ai principalement utilisé deux méthodes d'allumage, suivant ce que j'avais sous la main.

Premier
cas : au briquet, ici un Zippo. Je mets du bois dans le socle, je passe
la flamme du briquet par le trou d'aération (sur le socle) et j'incline
le tout vers le haut en tenant le bois avec la main.





Deuxième
cas : utilisation d'un allume-feu quelconque. Là, c'est encore plus
simple, on remplit de bois le socle, on pose le contenant dessus et on
rajoute du bois par la cheminée. Un morceau d'allume-feu par le trou
d'aération et hop, c'est parti !

Bien sûr, comme pour un feu
normal, il faut un minimum préparer son bois mais ici l'allumage est
facilité par le tirage qu'engendre la cheminée de la bouilloire. Si en
plus on place le trou d'aération face au vent, on augmente celui-ci.

Temps d'ébullition :

J'ai
tenté de faire des moyennes de temps d'ébullition mais en fait cela
dépend de trop de facteurs : qualité du bois, température de l'eau,
température extérieure, présence de vent, etc. Je vais quand même vous
donner quelques indications :

- Valeur basse : 2 minutes (apparition des bulles), un peu moins de 5 minutes : gros bouillon qui déborde...
- Valeur haute : 6 minutes (apparition des bulles), 8 minutes : gros bouillon.

En moyenne, j'obtiens le début de l'ébullition à 4 minutes et le gros bouillon à 6 minutes.

Quand je parle de gros bouillon, je parle de ça :





Justement
en parlant de gros bouillon, il faut faire attention à ne pas faire
monter trop l'eau en température parce que sinon, il y a risque de
projection d'eau bouillante (pas à 15 m non plus mais suffisamment pour
se brûler si on vient saisir la bouilloire à ce moment là).
Je le
dis parce que la montée en température est très impressionnante, j'ai eu
tords de penser au début que lorsque les bulles apparaissent, « j'avais
encore le temps ».

Quantité de bois :

Quand
je remplis le socle de petit bois (avant de mettre le contenant) puis
que j'ajoute du bois par la cheminée, il est rare que je n'aie pas
besoin de remettre de bois pour avoir de l'eau chaude. Évidemment, quand
je veux un gros bouillon, il est nécessaire de rajouter du bois.
Du
coup, ce qui est génial, c'est qu'il suffit d'une bonne poignée de bois
ou à la limite une branche sèche bien ramifiée et ça suffit !

Sur
l'image suivante, j'ai retiré le contenant immédiatement après avoir
allumé le feu. Ça permet de se représenter combien de bois il faut à peu
près pour chauffer l'eau (encore une fois, ça dépendra de la qualité du
bois, de la température de l'eau, des conditions extérieures, etc.).





Versement :

La chainette permet de verser l'eau comme un gentleman . Tout bête comme système mais ça marche très bien.





La classe non ?

En
revanche, il faut faire très attention en prenant la bouilloire quand
elle est encore sur le socle. En effet, il y a toujours le feu au centre
et quand on soulève la poignée, elle se retrouve directement au-dessus
de la cheminée d'où sortent les gaz chauds voire parfois des flammes !
D'ailleurs c'est bien dit dans la notice : « Ne pas prendre la poignée
lorsque le feu est allumé, risque de brûlure ». Techniquement, il
faudrait donc attendre que le feu baisse voire s'éteigne mais en raison
de la rapide montée en température, on se retrouve à devoir enlever la
bouilloire lorsque le feu n'est pas éteint.

Ma parade est la
suivante : on prend la poignée le plus au bord possible (excentré par
rapport à la cheminée quoi) et on l'enlève d'un coup (éviter le temps
d'exposition).

Du coup, lorsqu'on enlève la bouilloire en cours
de chauffe, il est fréquent que les longs morceaux de bois mis par la
cheminée en cours de route, soient encore entiers et qu'ils viennent à
tomber sur le sol. Cela ne pose pas de soucis puisque la Kelly Kettle ne
vous dispense pas de dégager le sol aux alentours afin de ne pas mettre
le feu !

Illustration des « retombées de bois » :





Mise en évidence des traces laissées par la bouilloire sur une souche de châtaignier :





b) Cuisine sur le support

Ce petit accessoire permet de cuisiner pendant que l'eau chauffe en utilisant les gaz chauds sortant par la cheminée.
Mine de rien, il faut surveiller, la température au-dessus de la cheminée peut être très élevée.

Concernant
la stabilité de l'ensemble : la base est assez large, l'eau dans la
bouilloire ajoute du poids à l'ensemble (ça ne ballote pas au vent
quoi), et enfin le fait que la gamelle s'encastre dans le support, font
que tout est bien stable, à condition bien sûr d'avoir choisi un sol
plat.





En
revanche, j'ai eu l'impression que le système fumait un peu plus avec
la gamelle dessus. Ça semblerait logique vu que la gamelle obstrue un
peu la sortie.





c) Cuisine avec les grilles

Vous
allez me dire que pour pouvoir utiliser le support de cheminée, il faut
quelque chose qui chauffe vite, vu la vitesse à laquelle l'eau boue.
Pas de panique, si votre nourriture n'est pas prête lorsque l'eau a fini
de chauffer, il suffit d'enlever le contenant (d'y mettre le bouchon
pour éviter que l'eau ne refroidisse trop vite), de mettre les grilles
sur le support et hop, on remet à chauffer.





III. Tests poussés, usages détournés

a) Transport

Pour ma part, je préfère transporter la Kelly Kettle dans une autre pochette que celle d'origine.

Ici, par exemple, elle est dans une pochette latérale de sac à dos F2 :







Pour les inconditionnels de la PLCE, elle rentre aussi parfaitement dedans .

Mais au fait, peut-on transporter de l'eau dedans pendant son déplacement ?

Tant
qu'elle reste debout sans trop de chahut oui. Dans le cas contraire, le
bouchon va fuir. Je trouve ça dommage dans le sens où l'on transporte
un espace vide...

Petite illustration : en suspendant la
bouilloire, on voit bien que l'eau arrive à passer, même lorsque le
bouchon en liège s'est un peu gonflé d'eau :





Ceci
est dû à une chose toute simple : il y a un rebord à l'intérieur du bec
verseur qui nous empêche d'enfoncer le bouchon plus loin. Pourquoi ?
Tout simplement pour que personne n'enfonce le bouchon comme une brute
et mette l'eau à chauffer avec le bouchon ultra-serré en place (merci
Did ). Il y aurait risque de projection du bouchon voire d'éclatement de la bouilloire dans ce cas là !





b) test de chauffe

Test n° 1

Conditions du test :

- Eau à 6°C
- Température extérieure 23°C
- Bois utilisé : branches de prunier mortes sur l'arbre
- Feu allumé dans le socle avant mise en place du contenant







Résultat :

J'obtiens le gros bouillon à 7'50'' ! Bon, il ne faut pas oublier que le feu était déjà allumé avant mais tout de même.

Pour
tenter d'expliquer ce résultat, je citerai Did : « c'est comme une
casserole de 50 cm de diamètre, avec un couvercle, un brûleur également
réparti sur toute sa surface, mais avec 1 cm d'eau dedans ».

Test n°2

Lors
d'une sortie en groupe dans le Puy de Dôme, il m'est soudain venue une
idée un peu farfelue. Pourquoi ne pas alléger la bouilloire du socle en
le remplaçant par un vrai feu de camp ? Évidemment ceci est plus un
exercice de style dans le sens où si l'on veut vraiment s'alléger, on ne
se dirige pas vers ce type de matériel. Mais je trouve tout de même
cela intéressant de le savoir dans le cas où la place viendrait à
manquer dans le sac ou encore que le socle serait devenu inutilisable
pour n'importe quelle raison.

Évidemment, cela marche du tonnerre :





c) Résistance

Au chocs :

J'ai
eu l'occasion de tester la résistance de la Kelly Kettle par mégarde
(si si). Voulant enlever les résidus de braise collés au socle, j'ai
tapoté celui-ci sur une souche à l'envers pour les faire tomber.

Le rebord n'a visiblement pas beaucoup apprécié...





Pas de panique, l'alu se déforme facilement mais il se reforme tout aussi facilement à la main :





À la chaleur :

J'ai
essayé de faire monter en température la bouilloire en y mettant un
maximum de petits bois longs et minces bien secs. À part une certaine
difficulté d'allumage, la bouilloire a craché des flammes sans aucune
détérioration. Ceci vient évidemment du fait qu'il y a de l'eau répartie
tout autour qui emmagasine très bien l'énergie.






IV. Rangement, entretien, nettoyage

Néant .
Il suffit simplement d'éteindre les braises avec le restant d'eau puis
de vider le tout ou encore mieux, de laisser le feu s'éteindre tout
seul.

Ici on peut comparer deux résidus de cycle de chauffe : à
gauche, le reste des braises a été éteint avec de l'eau, à droite, le
feu s'est éteint de lui-même.





On peut noter que dans les deux cas, il n'y a quasiment pas de résidu.

Et
c'est tout ! Ou presque... Ce qu'il y a de bien, c'est qu'il suffit
ensuite de tout ranger de la même façon que décrite au début du test et
de remettre la bouilloire dans sa pochette. Pas besoin de brossage,
grattage ou quoi que ce soit : les parties sales se trouvent enfermées
au centre de la Kelly Kettle et ne risquent pas de venir salir votre
pochette ou sac à dos .

De retour à la maison, il suffit de faire sécher le tout pour la stocker, afin d'éviter un goût désagréable ultérieur de l'eau.


V. Conclusion

Avec
la Kelly Kettle on a là un système efficace de chauffage de l'eau mais
permettant aussi de cuisiner. Pour un petit groupe en camp fixe, c'est
l'idéal : on allume, l'eau chauffe, on se sert, on remet de l'eau et du
bois et ainsi de suite. D'ailleurs, cette petite bouilloire a grandement
été appréciée lors d'une sortie entre amis dans le Puy de Dôme : camp
fixe d'une petite dizaine de personnes.

L'ergonomie la rend facile d'usage et « idiot-proof ».
Malheureusement,
il n'est pas possible de transporter de l'eau dans la Kelly Kettle
pendant le transport, il faut la voir seulement comme un système de
chauffe.
Un excellent produit de bushcraft en somme !


Merci GUILLAUME&MATHIEU

















*****

Militum Simulatio.

https://www.facebook.com/groups/176169992460683/

oliva
Membre officiel
Membre officiel

Messages : 766
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 55
Localisation : Montpellier

Re: KELLY KETTLE

Message par oliva le Mar 25 Oct - 16:48



pour ceux qui préfère la langue de Molière


*****

Militum Simulatio.

https://www.facebook.com/groups/176169992460683/

Sebastos
Membre bureau LRMA
Membre bureau LRMA

Messages : 4441
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 41

Re: KELLY KETTLE

Message par Sebastos le Mar 25 Oct - 17:14

Plutôt ingénieux, mais peut être un peu encombrant dans un sac non ?


*****


Sors tes mains de tes fouilles, si tes couilles explosent, tu vas finir manchot.
S'il y a un doute ... il n'y a pas de doute.

Contenu sponsorisé

Re: KELLY KETTLE

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:26


    La date/heure actuelle est Lun 5 Déc - 0:26